Action

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Perpétuer la mémoire des victimes

Ibuka organise la commémoration du génocide des Tutsi le 7 avril, de chaque année.
C’est une occasion de faire le deuil en honorant la mémoire de tous ceux qui ont été tués parce qu’ils sont nés Tutsi.
Durant la période de deuil qui va du 7 avril au 30 juin,
des conférences et des interventions dans les médias sont organisées pour expliquer les causes et les conséquences de ce génocide.

Ibuka Suisse travaille sur deux plans : En Suisse et au Rwanda.

En Suisse :

Ibuka cherche à identifier tous les rescapés afin de leur apporter du soutien.
La plupart de nos actions consistent à porter une oreille attentive aux problèmes spécifiques de déracinement, de solitude et de désespoir.
Nous intervenons également auprès des autorités concernées pour demander la légalisation du statut de séjour des rescapés dont la situation est instable.

Au Rwanda :

Nous intervenons dans cinq domaines pour l’aide aux rescapés les plus démunis en collaboration étroite avec Ibuka Rwanda et d’autres associations de rescapés afin de contribuer à :

aide directe :

Elle concerne la plupart du temps des personnes âgées rescapées vivant seules à la campagne et sans ressources.
Elle est octroyée sous forme de versements ponctuels de petites sommes d’argent permettant à ces personnes
d’assurer leurs besoins fondamentaux comme la nourriture, l’habillement et les soins de santé de base

Logement :

Le génocide des Tutsi n’a pas seulement emporté les personnes, il a également engendré la destruction des biens des Tutsi et particulièrement de leurs maisons.
Ainsi, la plupart des rescapés se sont retrouvés sans logement et sans moyens d’en acquérir un.
Le Rwanda compte actuellement près de 40’000 ménages, composés essentiellement, d’enfants, chefs de ménage et de veuves sans logement. Avec une aide unique de CHF1’000, un rescapé peut se loger durablement.

Frais scolaires :

La plupart des enfants orphelins du génocide sont assistés par le Fond d’Assistance aux Rescapés du Génocide (FARG) initié par le gouvernement rwandais pour le paiement des frais de scolarité.
Aujourd’hui, plus de 10’000 enfants n’ont pas eu la chance de poursuivre leurs études faute de bourses de l’Etat ou de tout autre appui. Ce chiffre augmente chaque année de 2’000 jeunes qui se retrouvent sans formation ni qualification leur permettant de trouver un emploi.

Parrainage :

Avec CHF 60.– par mois durant quatre ans ; un orphelin, chef de ménage, peut suivre une formation qui lui permettra de s’assumer et faire vivre ses frères et sœurs rescapés.

Santé :

Le Rwanda compte actuellement plus de 25’000 rescapés qui sont victimes de différentes infirmités physiques liées au génocide. Le degré d’infirmité diffère : il y a des cas qui ont été soignés et qui continuent de l’être dans le pays.
Mais il y en a d’autres qui nécessitent des interventions chirurgicales lourdes, impossible à réaliser au Rwanda.

Ibuka Suisse récolte des fonds pour ces cas graves nécessitant une intervention chirurgicale à l’étranger, ainsi que dans la prise en charge des antirétroviraux.

Un traitement global contre le VIH/SIDA a été évalué à CHF 1’000.-par an/personne

Parmi celles-ci, on dénombre des cas de femmes victimes de violences sexuelles, le viol ayant été utilisé comme une arme d’humiliation profonde du génocide.

Ainsi, le taux de prévalence du VIH/SIDA est très élevé chez les femmes violées, sans oublier les mutilations qui ont causé des infections des organes génitaux.

Beaucoup de rescapés souffrent de traumatismes graves et manquent cruellement de traitement médical approprié.

Petits projets générateurs de revenus

La plupart des rescapés, orphelins, chefs de ménage et les veuves du génocide n’ont pas d’occupation leur permettant d’avoir un revenu ou d’autres moyens de subsistance.

Votre aide contribuerait à soutenir des petits projets spécifiques en milieu urbain (cybercafés, petits commerces, etc.) et en milieu rural (Elevage du bétail ou, exploitation agricole pour l’autosuffisance alimentaire), etc.

Combattre l’impunité des responsables de ce génocide

Ibuka Suisse initie des actions de recherche d’informations et collabore avec les autorités compétentes pour traquer et conduire en justice les responsables du génocide des Tutsi.

Comment nous aider ?

  • En nous apportant vos connaissances et compétences dans l’organisation des conférences, dans la recherche de fonds, dans la communication et dan la mise en place de projets d’aide au Rwanda, etc.

L’association Ibuka Mémoire et Justice, Section Suisse, serait honorée
de vous compter  parmi ses membres.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.